Dictionnaire

Dictionnaire

Le dictionnaire est un recueil de mot d’une langue (écrite et parlé dans toute sa diversité), regroupé généralement par ordre alphabétique, indiquant le sens du mot et son emploi. Le dictionnaire est généralement conçu pour un public défini.

Il met donc en relief, l’orthographe du mot, mais aussi sa prononciation, sa dérivation (synonyme, antonyme, cooccurrence, traduction, étymologie) et son histoire. Ce recueil nous donne donc une vue sur l’évolution des mentalités d’une population au cours des siècles. Dans certains grands dictionnaires, ces mots sont aussi illustrés par des exemples littéraires.
Les dictionnaires peuvent être généraux ; regroupant les mots d’une même langue, ou spécifique ; à une science, un métier ou un art (Un dictionnaire de mathématiques, un dictionnaire de médecine, un dictionnaire d’économie, un dictionnaire d’informatique, un dictionnaire de noms propres.) traduire français à l’italien

Un dictionnaire doit donc d’abord donner la définition du mot. Ceci est bien plus complexe qu’elle n’en a l’air ; Elle occupe les logiciens depuis plusieurs siècles, selon la méthode fondée par Aristote, définir, consiste à découvrir les attributs essentiels, par l’identification des différences et en remontant, par paliers successifs, à la catégorie supérieure. On utilise donc l’exemple. En procédant de cette façon, il faut évidemment faire attention de ne pas empiéter sur le sens d’autres mots. En pratique, les définitions incorporent aussi des propriétés non essentielles, mais aident le lecteur à identifier ce dont il est question. Il y a beaucoup de bons traducteurs en ligne, par exemple Google traduction, Bing traduire, Sanakirja traduire, Oversetter traduction, Lexin traduire, Traduttore traduction, Vertalen traduire, Översätt traduction, Traducteur traduction, Fordító traduireKääntäjä traduction

Dictionnaire illustré

De nombreux dictionnaires intègrent ces données encyclopédiques au moyen d’exemples, parfois illustrés. Il est rare qu’une seule définition épuise tous les sens d’un mot. La plus part du temps, un mot va avoir plusieurs significations, phénomène que l’on désigne par le terme de polysémie. Dans d’autres cas, un mot peut même désigner deux réalités complètement opposées ; comme avec mot « hôte » qui peut signifier, selon le contexte, la personne qui accueille un invité ou client, ou celle qui est accueillie. En général, la différence de sens provient d’un emploi figuré plutôt que littéral ou des déplacements de sens d’un domaine d’activité à un autre. Dictionnaire

Dés lors, le sens du mot « fuite » peu varier selon qu’il est utilisé en droit, en peinture, en aéronautique, en économie, en plomberie ou en politique. Un dictionnaire doit donc, non seulement identifier les divers sens du mot, mais encore les classer d’une façon aussi cohérente et significative que possible. Ensuite, des indications sur la prononciation des mots sont devenues très courantes avec le Dictionnaire de la langue française de Littré (1863). Le Petit Robert, en 1964, a adopté l’A.P.I. ou alphabet phonétique international, qui présente l’avantage de l’utilisation des signes ; chaque son est illustré par un signe. La prononciation n’est pas unique, mais varie selon le public, l’auteur

d’un dictionnaire doit donc déterminer la forme adapté en se basant sur la prononciation la plus acceptée, qui n’est pas forcement la plus répandue. Ces questions complexes, ont justifié la rédaction d’ouvrages spécialisés, tel que le Dictionnaire de la prononciation française.
Actuellement, des dictionnaires électroniques modernes proposent des modèles de prononciation sonore.

Le classement alphabétique, qui est caractéristique des dictionnaires, nous parait normal. Pourtant il n’a pas toujours été considéré comme la solution idéale. Le Dictionnaire de l’Académie française de 1694 avait adopté un classement par famille de mots, mais abandonné par la plus part des dictionnaires.

Un peu d’histoire maintenant, les premiers dictionnaires français ont vue le jour vers 1680. Avant cette date, on retrouve parfois des lexiques sur des mots rare, mais pas de dictionnaire à proprement parlé; Durant l’antiquité, le nombre de lettrés est bien trop faible, et donc la nécessité d’un dictionnaire est inexistante. C’est chez les grecs que nous trouverons les premiers lexiques, sur les mots rares mais aussi sur les mots techniques. Au moyen âge, il n’y à pas encore de technique d’impression, on remarquera cependant l’apparition des gloses Française et glossaires Français. Il faudra attendre la Renaissance pour les premiers lexiques Français, avec une certaine limite cependant ; La population reste encore peu cultivée et le latin concurrence le Français. Des dictionnaires bilingues font leur apparition : Cotgrave ; est un dictionnaire français-anglais. Il intègre nombre de mots récemment entrés dans la langue, et le dictionnaire polyglotte de Calepino.

En 1635, Richelieu Créé l’académie Française. Parmi ses projets linguistiques, il y a la création d’un dictionnaire. Mais Il voit le jour qu’en 1694, c’est-à-dire bien après le deux grands dictionnaires du 17éme siècle : Furetière (1690) et Richelet (1680). Ces dictionnaire du 17éme siècle sont pour la plus part bilingues et spécialisés (par exemple ; Le Grand Dictionnaire des précieuses…) et nous comptons donc trois grands dictionnaires ; Richelet ; vocabulaire populaire, Furetière ; dictionnaire contenant des termes technique sur les sciences et arts, et le dictionnaire de l’académie française, qui classe les mots par famille. Le 18éme siècle connaît un essor des dictionnaires spécialisés ; Le dictionnaire du commerce, ou encore le dictionnaire des mathématiques et en 1762 le dictionnaire académique est réédité. Au 19éme siècle nous voyons l’apparition du Larousse, dictionnaire qui comprend plus de mots que les dictionnaires généraux pour une vue plus vulgaire du savoir. Enfin au 20éme siècle, nous constatons l’arrivé des dictionnaires que nous connaissons tous aujourd’hui : Le Petit Larousse, le Grand Larousse, ainsi que le Petit Robert et le Grand Robert.

De nos jours, le dictionnaire comprend un nouveau format : Electronique. En effet, nous pouvons trouver des logiciels qui sont de véritable dictionnaire ou encyclopédie, ainsi que de nombreux site internet comprenant des dictionnaires en ligne. Ce système étant gratuit, et l’accès à internet de plus en plus facile, via des spots gratuit implanté de plus en plus dans les villes, il est donc plus facile aux populations de toutes catégorie d’une même pays, d’avoir accès à ces dictionnaires.

Le dictionnaire est donc universel, utilisé de nos jours dans la plus part des civilisations, véritable recueil du langage de chaque peuple, fenêtre de leur culture et de leur mœurs. Et grâce à la variété de son format, il est aujourd’hui accessible à un plus grand nombre de personne au sein de cette population.